Les meilleurs objets connectés pour faire du sport

Les meilleurs objets connectés pour améliorer ses performances sportives : notre top 10 !

Le phénomène du « quantified self » n’en finit pas de faire des émules. Aujourd’hui, place aux accessoires sportifs connectés ! Les sportifs professionnels ont été les premiers à adopter ces objets futuristes pour améliorer leurs performances sportives.

Depuis, des dizaines de marques ont lancé leur produit avec plus ou moins de réussite. Bracelets, montres, chaussures et même ballons de basket ont désormais leur application dédiée pour mesurer votre rythme cardiaque, calculer votre vitesse de course ou vous aider à améliorer vos lancers. Pour tous ceux qui s’apprêtent à sauter le pas, voici le meilleur des objets connectés du moment !

Les chaussures connectées

Précurseur dans ce domaine, Nike a été le premier à glisser des puces RFID actives dans des baskets de sport. Par la suite, Adidas a équipé ses propres chaussures Adizero f50 de capteurs capable de mesurer distance parcourue et vitesse et de diffuser ces valeurs sur un smartphone.

Aujourd’hui on trouve plusieurs modèles de chaussures de sport permettant d’établir sa vitesse moyenne à chaque course ou le nombre de pas effectués durant la journée. C’est la solution de choix pour les adeptes de course à pied qui veulent améliorer leurs performances dans le temps. Car, bien souvent, il ne s’agit pas seulement de comparer ses temps de course mais aussi d’évaluer son rythme, sa foulée et son évolution sur le long terme.

Ainsi, la SpeedForm Gemini 3 RE de la marque Under Armour est capable de recueillir de nombreuses données sur chacun de vos entraînements. L’application mobile MapMyRun, accessible sur Androïd et IOS, se charge ensuite d’afficher clairement chaque élément relatif à votre course : vitesse, durée, kilométrage, etc.

Autre intérêt de cette chaussure 2.0 : le test d’énergie. Baptisé Jump Test, celui-ci vise, à travers une série de sauts en l’air, à établir votre niveau de fatigue musculaire. L’enjeu ici est de prévenir les risques de blessure qui pourraient vous immobiliser quelques temps et mettre à mal votre progression. À vous ensuite d’en tirer des conclusions pour adapter vos entraînements à votre forme du moment.

Le maillot & t-shirt connecté

Dernière innovation à la mode, l’idée de développer des t-shirts de sport connectés à fait son chemin. On connaissait déjà les maillots dits « techniques » en raison des qualités de leur fibre textile permettant une évacuation optimale de la transpiration. Désormais, place au maillot connecté et à ses capteurs !

L’enjeu ici est de suivre à la trace vos signes vitaux pour évaluer votre rythme cardiaque, votre respiration, votre vitesse ou vos calories brûlées. Différents types de capteurs sont ainsi utilisés pour récupérer trois familles de données physiologiques : les capteurs cardiaques, les capteurs d’activité (vitesse, nombre de pas, etc.) et les capteurs respiratoires (quantité d’air consommée pendant l’entrainement).

Ces valeurs vous informent alors sur la qualité de votre entrainement en vous permettant d’analyser votre régularité, la gestion de votre souffle ou votre évolution en termes de rapidité. Comme souvent, un smartphone est nécessaire pour visualiser les résultats et une application gratuite est disponible en téléchargement.

Pour l’instant le t-shirt connecté séduit principalement les sportifs professionnels, notamment dans les sports collectifs où l’étude de données physiologiques en temps réel permet de gérer avec une précision optimale le temps de jeu de chaque joueur. Mais ce produit connecté s’adresse également aux sportifs réguliers qui souhaitent s’investir dans leur sport et améliorer leurs performances.

La marque Hexoskin propose plusieurs modèles de t-shirts connectés pour hommes, femmes et enfants. Ceux-ci enregistre à la fois votre rythme cardiaque, vos calories consommées ou la durée de votre sommeil.

Le bracelet connecté

Qui n’a jamais entendu parler du bracelet connecté ? Depuis des années, de nombreux fabricants proposent des capteurs d’activité capable de vous fournir tous types d’informations sur vos performances sportives. Simples et discrets, ils s’attachent au poignet comme une montre.

L’avantage de ce type d’accessoire est qu’il s’adresse à un public large, du sportif confirmé souhaitant améliorer ses performances au coureur occasionnel qui veut surtout se maintenir en forme.

Le bracelet d’activité vous informe en effet sur de nombreux aspects de votre activité physiologique comme votre nombre de pas journalier, votre distance parcourue, la qualité de votre sommeil et même le nombre de calories dépensées. Idéal pour les sports cardio !

Votre objectif peut donc être de courir un semi-marathon ou simplement de suivre les recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui préconise en moyenne 150 minutes d’activité d’endurance modérée par semaine.

À n’importe quel moment de la journée, vous pouvez consulter votre évolution en synchronisant votre smartphone au traqueur d’activité. Les données apparaissent alors de manière organisée pour vous permettre de visualiser votre progression, voire même de vous comparer à d’autres sportifs.

Si le t-shirt connecté bénéficie pour l’instant d’un succès modéré, le tracker d’activité est déjà devenu un classique. Des premiers modèles Nike et Fitbit se sont succédé d’autres bracelets de marques high-tech reconnues comme Samsung ou Apple.

Pour faire votre choix, vérifiez d’abord que le bracelet convoité propose une batterie complète de capteurs car certains modèles ne proposent pas forcément, par exemple, de mesurer votre fréquence cardiaque. N’oubliez pas non plus de choisir un bracelet disposant d’une autonomie suffisante et d’une bonne ergonomie (un écran digital peut être utile).

Parmi les modèles les plus connus, on peut citer le Fitbit One de la marque éponyme, le Pulse Ox de Withings ou le Smartband 2 de Sony. Principalement destinés à la course à pied, ces objets connectés s’étendent peu à peu à d’autres disciplines comme la natation avec le capteur d’activité Shine de Misfit capable de compter vos longueurs de bassin.

La semelle connectée

Pour aller encore plus loin que la chaussure connectée, il existe des semelles connectées. L’avantage est de ne plus être limité par une seule paire de chaussures mais de pouvoir utiliser votre semelle sur plusieurs paires.

Fonctionnant comme des capteurs d’activité, ces semelles connectées proposent également d’autres fonctionnalités pratiques. Ainsi, les semelles DigitSole se targuent de mettre fin au problème des pieds froids en hiver grâce à un système chauffant. Il suffit de choisir la température désirée à partir de l’application smartphone pour qu’une résistance se mette en route et vous réchauffe les pieds.

Capable de fonctionner jusqu’à 8 heures d’affilée, cette semelle mesure également la distance parcourue, le nombre de pas et les calories consommées. L’équivalent d’une chaussure connectée mais les pieds bien au chaud !

L’entreprise a également créé des semelles connectées exclusivement dédiées à la pratique sportive, et notamment la course à pied et le cyclisme. Plus précises qu’un simple bracelet d’activité, ces semelles sont capables de calculer la qualité de vos foulées, de détecter risques de fatigue et de blessure, de vous coacher avec des conseils personnalisés et de mettre en image l’évolution de vos performances de running. Les amateurs de vélo sont aussi servis avec un système d’analyse 3D de la puissance de pédalage, des conseils pour bien régler son vélo et une analyse de la cadence. 

Les lunettes connectées (natation, cyclisme et ski)

Leur petit boitier intégré donne immanquablement aux lunettes connectées un look futuriste. Et si ces montures sportives atypiques sont souvent l’apanage de cyclistes exigeants ou de nageurs invétérés, elles pourraient à terme séduire un public plus large en se miniaturisant.

Pour l’instant, c’est surtout la marque Kopin qui a investi le champ du cyclisme avec ses lunettes ultra-connectées Solos. Elles permettent à leur utilisateur de connaître sa vitesse, son rythme cardiaque ou sa puissance pendant l’effort. Les lunettes diffusent en fait les données en temps réel sur un écran virtuel selon le principe de réalité augmentée.

Après une session d’entrainement, il est possible de visionner un récapitulatif de ses performances et de comparer son évolution dans le temps. Il faut passer pour cela par une application smartphone accessible gratuitement. D’autres marques ont également investit le champ des lunettes sportives avec notamment le système Varia Vision de Garmin. À fixer sur n’importe quelle paire de lunettes, cette technologie fonctionne elle aussi en réalité augmentée. Vous pouvez notamment voir en direct la route à suivre ou recevoir des notifications de votre smartphone.

Une ancienne nageuse professionnelle a de son côté élaboré des lunettes de plongée connectées en se basant sur son expérience d’athlète. Ce traqueur d’activité directement placé sur les lunettes vise à faciliter le suivi de ses performances en temps réel. Rythme cardiaque, nombre de longueurs, calories perdues… toute votre activité physiologique passe dans ces capteurs sophistiqués qui diffusent l’information directement sur les lunettes.

Et dès la sortie du bassin, la connexion USB vous permet d’avoir accès aux résultats de votre session de nage et à votre historique. Waterproof, aérodynamique et résistant à la pression, cet accessoire connecté sera prochainement mis en vente. Plus d’informations sont disponibles sur la page web du constructeur.

Enfin, sur le même modèle, on trouve aujourd’hui des masques de ski connectés à l’image du Airwave 1.5 de Oakley. Suivant le principe des lunettes connectées, il diffuse un petit écran à l’intérieur du masque qui affiche vitesse, position GPS ou nombre de sauts en temps réel.

La montre connectée

Cet accessoire connecté deux-en-un ne vous donne pas simplement l’heure. Alliant élégance et technicité, la montré connectée fonctionne en fait comme un traqueur d’activité.

Tout comme les bracelets d’activité, elle peut, selon les modèles, vous indiquer le nombre de calories brûlées après un effort, votre rythme cardiaque, votre vitesse ou votre distance parcourue. L’intérêt est que, lorsque votre entrainement se termine, il est possible de voir en un coup d’œil la courbe de vos performances sur l’écran de la montre.

Et contrairement aux chaussures connectées, la montre intelligente ne se limite pas à la course à pied. En la matière, la montre TomTom Runner Cardio 3 se distingue particulièrement puisqu’elle propose de nombreuses disciplines dont le cyclisme, le fitness et la natation. L’enjeu est, comme d’habitude, de pouvoir analyser vos signes vitaux pour visualiser votre progression et adapter chaque entrainement.

Mais ces montres connectées sont souvent dotées d’autres fonctionnalités comme un GPS (pratique pour visualiser le tracé de sa course) ou un altimètre. Une application smartphone permet généralement de télécharger des mises à jour et de transférer vos données. La liaison avec votre mobile permet également de recevoir des notifications (notifications, appels manqués, etc.).

Prévoyez de 100 à 500€ pour l’achat d’une montre intelligente. Garmin, Tom Tom, Polar ou Withings comptent parmi les principales marques dans ce domaine.

La balance connectée

Améliorer ses performances sportives c’est bien mais visualiser leur impact sur votre masse graisseuse et sur votre musculature, c’est encore mieux !

C’est en tout cas ce que se proposent de faire les pèse-personnes connectés. Ceux-ci s’adressent en priorité aux personnes souhaitant perdre du poids et aux aficionados des salles de sport. Moyennant un investissement conséquent, il est en effet possible de déterminer sa masse graisseuse, sa masse hydrique, son taux de graisse viscérale, sa masse musculaire et même sa masse osseuse.

Ces données physiologiques permettent ainsi de contrôler l’effet de vos sessions d’entraînement sur votre corps. Car si l’on peut prendre du poids en augmentant le volume de ses muscles, cela peut aussi être la conséquence d’un surplus graisseux. La balance connectée est donc l’outil idéal pour suivre votre équilibre corporel.

L’application qui l’accompagne assure quant à elle une vision d’ensemble de l’évolution de votre poids et de votre composition corporelle. Des courbes de niveau et des conseils personnalisés viennent ainsi compléter l’accompagnement.

Certains modèles d’impédancemètre proposent en outre de calculer votre rythme cardiaque comme la Nokia Body+. D’autres comme la Index Smart Scale de Garmin peuvent reconnaître plusieurs utilisateurs différents et différencier ainsi les données collectées.

Les écouteurs connectés

Plusieurs études récentes ont démontré l’impact positif de la musique sur nos performances sportives. Ecouter son baladeur tout en courant favoriserait en effet la concentration et la tolérance à l’effort. Dès lors, plusieurs marques se sont penchées sur la question afin de concevoir des écouteurs connectés adaptés à la pratique sportive.

C’est le cas des écouteurs Jabra Sport Pulse capables de résister aussi bien à la poussière qu’au sable ou à la pluie. L’idéal pour des sports en extérieur ! Ergonomiques, ils tiennent parfaitement sur vos oreilles, peuvent être sans fil et fonctionnent aussi comme des capteurs d’activité.

Ainsi, vous pouvez tour à tour connaître votre rythme cardiaque, recevoir des conseils de coaching vocal ou déterminer votre niveau de forme du moment. L’application, disponible gratuitement, transmet ces informations directement dans vos oreilles et affiche également plusieurs éléments comme votre vitesse, le nombre de calories brûlées ou la distance parcourue.

C’est aussi ce que se proposent de faire les écouteurs Vi de la marque américaine LifeBEAM. Ces petits condensés de technologie sans fil, disponibles à la vente sur le site de la marque, fonctionnent en lien avec une application smartphone.

Les données physiologiques mesurées par les capteurs sont analysées par l’application qui se charge ensuite de vous prodiguer des conseils sportifs. Il est même possible de poser des questions à voix haute pendant un entrainement pour connaître, par exemple, les kilomètres déjà parcourus.

Les boitiers et puces connectés

D’habitude plutôt réservés aux sports d’endurance, les objets connectés envahissent désormais le terrain des sports collectifs. Dans ce domaine, on peut citer notamment le Zepp Play Soccer destiné aux joueurs de football, amateurs comme professionnels.

Un tout petit boitier à enfiler dans une jambière guette chacune de vos actions et enregistre de nombreuses données comme la qualité de vos frappes, votre vitesse de sprint ou votre distance parcourue. L’application qui accompagne l’appareil permet en outre de filmer des clips vidéos et de marquer les moments importants (buts, carton, mi-temps, etc.).

La marque Zepp a décliné ce principe pour d’autres sports majeurs comme le tennis. Un capteur posé sur la raquette permet ainsi de connaître le nombre de coups frappés, sa vitesse de frappe ou encore le type d’effets (slice, lift, etc.). La célèbre marque de raquette française Babolat (cocorico !) a elle aussi profité du créneau avec en plus une application pour obtenir des statistiques.

Les amateurs de surf pourront eux aussi se mêler à l’engouement général autour du sport connecté grâce à la société Pukas qui a commercialisé une planche de surf particulière. Celle-ci est munie d’un gyroscope, d’un GPS et de capteurs de pression. Le système de localisation peut notamment s’avérer utile si vous perdez votre planche après un wipe-out.

Dans la famille des équipements sportifs connectés, on trouve aussi un ballon de basket capable de vous indiquer votre pourcentage de lancers réussis et de proposer des jeux pour améliorer votre technique comme le mode « contre-la-montre ».

Enfin, dans le même esprit, on notera la commercialisation (aux Etats-Unis pour l’instant) du capteur Trace conçu par la compagnie ActiveReplay et destiné aux sports de glisse (ski, skateboard, kitesurf, etc.). Fixé directement sur une planche, il peut enregistrer vos tricks, votre vitesse, votre position ou vos calories dépensées. Une application permet ensuite de visualiser vos données sur l’ensemble de votre session. 

Les applications sportives

Au-delà des objets sportifs connectés, il existe une infinie d’applications surfant sur le retour du sport au premier plan. Parfois payantes, elles visent à accompagner votre pratique du sport pour améliorer vos performances ou simplement rester en bonne santé.

C’est le cas notamment de Freeletics, application inventée par nos voisins d’outre-Rhin et qui se propose de remettre le sport au cœur de nos vies. Gratuite au téléchargement, elle comprend des fiches et vidéos explicatives pour pratiquer de nombreux exercices de fitness et de musculation mais aussi des workouts complets. Sa version payante apporte un vrai plus grâce à un coach virtuel qui conçoit des séances d’entrainements complètes (échauffements et étirements inclus) et personnalisées.

Pour les sportifs confirmés, 7 Minutes Workout offre un programme très intense. Comme pour Freeletics, des vidéos et explications audio précisent les mouvements à exécuter et le temps qui vous est imparti.

Bien connues des aficionados de la marque, les applications Nike Training Club et Nike Running séduisent de nombreux sportifs. À base de vidéos, de conseils sportifs et de programmes d’entrainement, l’appli vise tous ceux qui veulent garder la forme sans pour autant devenir des athlètes semi-professionnels.

Leave a Comment: