Avis Rosières : que vaut cette marque d’électroménager ?

Célèbre pour ses appareils de cuisson – fours, cuisinières, plaques de cuisson –, la marque Rosières a longtemps fait figure de référence de l’électroménager français. Plus que centenaire, Rosières a su emprunter le tournant du boom de l’électroménager pour asseoir sa réputation. Malheureusement, la concurrence venue de l’étranger a enclenché son déclin progressif jusqu’à son rachat par Candy.

Aujourd’hui, les produits estampillés « Rosières » se faisant plus rare, il est devenu difficile de se faire un avis sur la célèbre entreprise française. Fiabilité, innovation, prix, écologie… nos experts SmartElectro vous disent tout ce qu’il y a à savoir avant d’investir dans des appareils de la marque !

Rosières : une histoire franco-italienne

Marque française bien connue dans l’hexagone, Rosières s’est forgé une réputation solide depuis sa création en 1836. Mais, depuis, l’entreprise a bien changé. A l’origine son activité n’avait rien à voir avec l’électroménager puisque Rosières a d’abord été une fonderie. Dès 1969, Jules Roussel permettra cependant à l’entreprise de prospérer en modernisant la fonderie et en développant de nouveaux produits en fonte.

Mais c’est véritablement à partir de 1909 et la reprise de la direction de l’entreprise par Henri Magdelénat que Rosières change de visage. Ce dernier, polytechnicien, modifie en profondeur la société en agrandissant la fonderie et en réorientant la production vers le domaine des poêles de cuisine et des cuisinières en fonte.

Ce bouleversement entraînera le début de l’expansion de l’entreprise qui durera jusqu’en 1970, date à laquelle Rosières fera face à ses premières difficultés. En 1987, l’italien Candy rachète ainsi Rosières et ses centaines de salariés. Pour autant, le déclin de la société française se poursuit et, de 708 salariés en 1993, l’on passe à 115 salariés en 1998…

Par la suite, Rosières conservera sa présence sur l’électroménager français en développant plusieurs lignes de produits. En 2001, l’industriel lance notamment sa collection Créatis qui comprend 27 tables de cuisson, 33 hottes aspirantes, 8 lave-vaisselles et 20 fours. En 2011 est lancée la gamme de fours Prodige de grande capacité (73 litres) tandis que 2015 voit l’avènement d’une nouvelle ligne intitulée « Signature ». Doté d’un nouveau slogan « Prenez goût à l’innovation », Rosières met aujourd’hui la priorité sur les appareils de cuisson.

Les produits Rosières

Au début des années 2000, Rosières a tenté de se relancer en commercialisant plusieurs gammes au design atypique et plus proches du haut de gamme.

Appareils de cuisson

La cuisson est sans aucun doute le domaine de prédilection de Rosières. La société y déploie un arsenal impressionnant en misant sur plusieurs lignes de fours encastrables, cuisinières et pianos de cuisson.

Ainsi, la ligne « Esthétique Tradis » rassemble des fours de style traditionnel arborant des horloges à aiguilles, des finitions en laiton et des boutons rétros. Ils possèdent également de nombreux atouts technologiques comme la catalyse ou une sonde électronique de température.

De leur côté, les fours de la gamme « Prodige » se démarquent par leur grande cavité de 73 litres. Plus sobres et modernes, ce sont des appareils aux finitions inox parfois disponibles en format compact.

Côté cuisinières, on retrouve l’esthétique contemporaine de la ligne « Prodige » et des technologies performantes comme le programmateur de température automatique. Une ligne spéciale « Paul Bocuse », en l’honneur du grand chef cuisinier français, est aussi disponible. Ce sont des pianos de cuisson au look moderne qui bénéficient de larges espaces de rangement, d’une cavité XXL et de nombreux foyers de cuisson.

Tables de cuisson et hottes de cuisine

plaque de cuisson rosiere
Qui dit cuisson dit aussi tables de cuisson ! C’est pourquoi Rosières propose encore de nombreux modèles de plaques au gaz, en vitrocéramique ou à induction. Le modèle E-Space se démarque tout particulièrement de par ses zones flexibles qui permettent de cuisiner avec n’importe quelle taille d’ustensile en laissant libre cours à ses envies. Les modèles à gaz sont quant à eux disponibles en version « Tradis » dans un style désuet très élégant.

Pour accompagner ses tables de cuisson, la marque propose également une large sélection de hottes aspirantes puissantes et design. Les meilleurs modèles sont équipés de la fonction Clean Air qui assure un renouvellement de l’air de votre cuisine automatiquement et de façon régulière. Et avec le détecteur de fumé Smart Sensor, la hotte ajuste d’elle-même sa puissance en fonction des besoins. Hotte escamotable, tiroir, pyramide, îlot… il y en a pour tous les goûts !

Réfrigérateurs et congélateurs

réfrigérateur rosières
Même si le froid n’est pas le cœur de métier de Rosières, il faut lui reconnaître un certain savoir-faire en la matière. L’entreprise conçoit ainsi des modèles réfrigérants dans de nombreux formats, du réfrigérateur armoire au frigo double porte en passant par le modèle à pose libre.

Malheureusement, la plupart de ces appareils sont dotés d’un système de froid statique qui n’atteint pas les performances des frigos à froid ventilé. Difficile donc d’obtenir une température parfaitement homogène dans votre réfrigérateur… Mieux vaut donc opter pour un modèle équipé d’un système de froid brassé.

Le catalogue Rosières comprend également quelques modèles haut de gamme de caves à vin ainsi que des congélateurs à froid statique.

Lave-vaisselles

Pour laver ses assiettes et couverts, rien de mieux qu’un lave-vaisselle ! Dans ce domaine, Rosières commercialise plus d’une dizaine de modèles dans différents formats (45 cm ou 60 cm de largeur). Les meilleurs possèdent une grande capacité de 15 couverts, des paniers modulables plus confortables et un niveau sonore contenu à seulement 44 dB.

Mais la firme française se démarque surtout de la concurrence avec ses fameux modèles combinés mélangeant lave-vaisselle, four et table de cuisson ! Idéals pour les petites cuisines, ils permettent de cuisiner au gaz ou à l’électricité tout en assurant le nettoyage de la vaisselle. Seul bémol : le prix, supérieur à 1000€…

lave-vaisselle rosieres

Lave-linges

Rosières propose enfin quelques modèles de lave-linges d’une capacité de 8 kg, de classe énergétique A+ et dotés d’une vitesse d’essorage de maximum 1000 tours par minute. Rien d’extraordinaire en somme.

lave-linge rosières

Durée de vie et fiabilité

avis marqueIl fut un temps où le nom Rosières évoquait encore la qualité française et le travail bien fait. Mais depuis son rachat par l’italien Candy, la marque issue de la région Centre-Val de Loire, ne fait plus l’unanimité en ce qui concerne sa durabilité.

Une enquête lancée par l’association indépendante UFC-Que Choisir a permis de se faire une idée de la fiabilité des produits Rosières. Menée auprès d’un panel de près de 50 000 consommateurs en 2013, l’étude a livré des résultats intéressants pour juger de la qualité des principales marques de gros électroménager.

Malheureusement pour Rosières, ce classement comparatif est sans appel quant à la fiabilité de ses produits. En effet, le taux de fiabilité de la marque d’origine française est de seulement 82,3%. Ce score médiocre place l’entreprise dans les trois dernières places du classement, juste devant De Dietrich et Scholtès et bien loin de Faure et ses 89,5%.

Cette enquête n’a concerné cependant que les marques présentes sur au moins deux des trois catégories phares de l’électroménager : l’entretien, la cuisson et le froid. Et si les résultats ne font pas de nuance entre chaque catégorie de produit, ils permettent tout de même de se faire un avis général sur chaque marque.

À la lumière de ces observations, on peut donc émettre de sérieux doutes quant à la fiabilité des produits électroménagers commercialisés par la marque. Si Rosières veut rester crédible sur son positionnement de milieu et haut de gamme, l’entreprise doit donc améliorer la fiabilité de ses produits.

 

 

 

Une démarche d’innovation active

Depuis quelques années, Rosières met l’accent sur son positionnement haut de gamme en multipliant les annonces sur ses nouvelles collections d’appareils. L’entreprise dévoile ainsi régulièrement des modèles atypiques dotés de technologies de pointe.

C’était le cas fin 2016 lorsque Rosières a lancé sa hotte aspirante Sublime RDSV985. Ce modèle à aspiration périmétrale tout habillé de verre et d’acier inoxydable est capable d’aspirer l’air en-dessous mais également sur ses côtés. Cela lui permet de couvrir sans problème une pièce de 25 m² !

Surfant sur la mode du tout connecté, Rosières a également développé un four connectable à un smartphone. Issu de la gamme Sublime, le RFZ7970-E est en effet doté d’une connexion en Wifi qui lui permet d’être contrôlé à distance grâce à l’application E-picurien. Grâce à cette connectivité, il est ainsi possible de surveiller la cuisson d’un plat depuis son téléphone ou sa tablette, de visualiser la consommation d’énergie de l’appareil ou de choisir directement le type de plat à cuire. Les cuistots amateurs apprécieront également de pouvoir générer des programmes de cuisson personnalisés permettant de passer d’un mode de cuisson à un autre pendant la cuisson.

Enfin, les tables de cuisson Rosières ne sont pas en reste côté innovation. L’entreprise française a en effet conçu deux modèles haut de gamme dont la particularité est de cibler les modes de cuisson asiatiques. Ainsi, la RVI 381 WOK est, comme son nom l’indique, une plaque de cuisson dédiée à la cuisson au Wok. Pour ce faire, elle arbore un espace concave dans lequel peut venir se glisser un wok. Cela permet de profiter de manière optimale de ce mode de cuisson très à la mode. Quant aux fans de teppanyaki, ils trouveront leur bonheur avec la RVI 381 TY. Cette plaque d’un genre spécial permet de cuisiner sans ustensiles de cuisine à très haute température. Rosières est l’un des rares fabricants à proposer des tables à induction dédiées à la cuisine asiatique.

 

Des produits plutôt chers

Aujourd’hui, Rosières est une marque principalement de milieu de gamme mais capable de proposer également des appareils haut de gamme, notamment dans le domaine de la cuisson.

Ses fours encastrables affichent ainsi des tarifs moyens allant de 500€ à 800€. À ce prix-là, tous sont équipés d’un mode d’entretien pyrolyse, de nombreux programmes de cuisson – dont chaleur tournante – et d’une capacité d’au moins 65 litres. Les modèles les plus évolués affichent en plus des finitions très soignées avec des fonctionnalités pratiques comme une porte froide ou des rails télescopiques.

Pour le très haut de gamme, Rosières produit également des pianos de cuisson dont les prix atteignent facilement plusieurs milliers d’euros. Ce sont des modèles très aboutis dotés d’au moins 5 foyers gaz et de proportions inédites.

Vous l’aurez compris, Rosières ne fait pas dans l’entrée de gamme en matière de gros électroménager. Vous trouverez donc dans son catalogue essentiellement des produits intégrant les dernières technologies modernes pour des prix relativement élevés.

Service client et accessibilité

Si l’on ne trouve pas systématiquement l’intégralité du catalogue Rosières via son réseau de distribution, il est tout de même très aisé d’avoir accès aux produits de la marque. Faciles à se procurer en ligne ou chez n’importe quelle enseigne spécialisée, ses appareils de gros électroménagers occupent de nombreux rayons de magasins.

Quant au service client, il se veut plutôt simple et traditionnel. On retrouve ainsi plusieurs moyens de contacter le SAV sur le site de la marque – via un formulaire en ligne ou une ligne de téléphone dédiée. En revanche la navigation sur la plateforme n’est pas très intuitive et il est parfois difficile de s’y retrouver. Sachez qu’il existe également un site dédié à la recherche de pièces détachées de la marque Rosières : le site www.rosieres-piecesdetachees.fr.

Environnement : une politique peu transparente 

Contrairement à de nombreuses marques affichant un discours proactif en matière de défense de l’environnement, Rosières est peu loquace sur ce sujet. L’entreprise française laisse à sa maison-mère, Candy-Hoover, le soin d’assurer la communication concernant le développement durable.

Mais si Candy livre ouvertement des informations sur la manière de produire ses appareils électroménagers, rien n’est dit sur les process de fabrication dans son usine Rosières. Difficile donc d’en savoir plus sur la politique de Rosières en matière de recyclage ou de réduction des gaz à effet de serre.

Tout au plus est-il possible de se référer aux classes énergétiques de ses machines. Le bilan est ici plutôt positif pour Rosières qui fait aussi bien que ses concurrents directs comme Bosch ou Siemens. La plupart des produits Rosières affichent en effet une classe énergétique de catégorie A.

Rosières, une marque du groupe Candy-Hoover

Depuis 1987, Rosières appartient à l’italien Candy. Ce rachat n’a pas enrayé le déclin de la marque française puisque, de 1300 employés dans les années 1970, la firme n’en emploie plus que 90 sur son unique site français à Lunery dans le Cher. Sachant que des rumeurs font état d’une probable délocalisation d’une partie de la production en Turquie, il semblerait que l’avenir de Rosières au sein du groupe italien soit aujourd’hui compromis…