Comment choisir son aspirateur ? Guide d’information et d’achat 2021

Il fut un temps où choisir un aspirateur ne relevait pas encore de la gageure. Aujourd’hui, face à l’afflux de nouveaux modèles et des nouveautés technologiques, mieux vaut s’informer avant d’acheter. En suivant ce guide, vous découvrirez tous les critères à prendre en compte dans l’achat d’un aspirateur ainsi que le budget correspondant à vos besoins.

Aspirateurs sans sac, sans fil, silencieux, traineau, balai, robot… découvrez tous les types d’aspirateurs avant de retrouver notre classement des meilleurs aspirateurs sans sac, avec sac, balais et robots aspirateurs.

 

Savoir identifier ses besoins

Avant toute chose, il vous faut déterminer quels sont vos besoins. En effet, chaque modèle d’aspirateur possède des qualités et des défauts dont l’importance dépend de votre usage. Pour gagner du temps dans votre recherche et vous y retrouver facilement, vous devez identifier :

  • Le type de revêtementau sol principal dans votre logement. En effet, selon que votre intérieur est entièrement couvert de moquette ou uniquement de carrelage, vous n’aurez pas besoin du même type de brosse. Les tapis épais ont de plus besoin d’une attention toute particulière dont certains aspirateurs ne sont pas capables.
  • La taille de votre logement. Une surface importante nécessitera un bac volumineux et un cordon suffisamment long tandis qu’un espace de type studio peut se satisfaire d’un aspirateur compact.
  • Vos besoins spécifiques. La présence d’un chien ou de personnes sensibles aux allergènes peut jouer un rôle important dans votre recherche. Certains appareils mettent en effet l’accent sur la qualité du filtre ou proposent une brosse spécialement conçue pour les poils d’animaux.
  • arrow-rightLes contraintes éventuelles liées à la configuration de votre logement. La présence d’un ou de plusieurs étages peut nécessiter de porter l’aspirateur à la main, ce qui peut engendrer des douleurs musculaires. Mieux vaut alors opter pour un appareil léger.
  • arrow-rightLa fréquence d’utilisation. Si vous passez souvent l’aspirateur et que vous souffrez de problèmes de dos, il est indispensable d’opter pour un modèle ergonomique. Certains disposent par exemple d’un tube télescopique facilement modulable ou fonctionnent sans fil, ce qui évite de devoir se baisser pour débrancher l’appareil.

Une fois ces différents aspects déterminés, vous pouvez vous pencher sur le type d’aspirateur adapté à vos besoins.

Les différents types d’aspirateurs

Une fois décidé à investir dans un aspirateur, il ne vous reste plus qu’à en choisir le modèle. Pour cela, nous vous avons détaillé les caractéristiques de chaque type d’aspirateur.

L’aspirateur traineau

Aspirateur traineau

C’est l’aspirateur classique que tout le monde connaît. Son principal désavantage est sa maniabilité, entravée par un câble d’alimentation et un conteneur à roulette à traîner derrière soi.

Modèle le plus vendu en France, l’aspirateur traineau doit son succès à sa qualité d’aspiration et sa relative discrétion si on le compare à d’autres appareils.

Il se décline également sous un format plus modeste appelé « aspirateur compact ». Ce dernier a l’avantage d’être plus léger et facile à transporter. Il est recommandé pour l’entretien de petites surfaces comme dans un studio par exemple. Mais ce qu’il gagne en maniabilité, il le perd en puissance et en contenance, ce qui oblige à changer le sac à poussière plus souvent.

Enfin, plus rares, certains modèles proposent une double fonction aspiration / lavage. Equipés d’un réservoir d’eau, ils fonctionnent en deux temps : lors d’un même passage ils aspirent les poussières puis aspergent le sol d’un mélange d’eau et de détergent pour nettoyer vos surfaces en profondeur. S’ils font indéniablement gagner du temps et remisent votre serpillère au placard, le prix de ces aspirateurs laveurs est aussi sensiblement plus élevé.

L’aspirateur sans sac

Aspirateur sans sac

L’aspirateur sans sac séduit de plus en plus d’utilisateurs de par son design moderne et l’absence de sac en papier.

Sa coque est très souvent dotée d’un système de filtration multi-cyclonique. Grâce à la force centrifuge, l’air tourne à grande vitesse à l’intérieur, ce qui permet de le séparer de la poussière qui est alors projetée sur les parois de la cuve puis dans le réservoir. Un filtre équipe tout de même le moteur et la sortie d’air. De cette façon, les aspirateurs sans sac rejettent un air beaucoup moins chargé en particules fines et allergènes.

Le principal atout de ces aspirateurs réside dans leur aspect pratique et économique. L’absence de sac permet de faire des économies à l’usage puisqu’il suffit de jeter le contenu du collecteur dans la poubelle.

En revanche, même si les constructeurs ont fait des efforts considérables en ce sens, l’aspirateur sans sac libère généralement plus de poussière au moment de la vidange du bac. Les personnes sensibles aux allergies peuvent ainsi souffrir du contact direct avec les particules quand le sac en papier est totalement hermétique. D’autre part, à l’exception des modèles haut de gamme, le filtre a souvent besoin d’être nettoyé.

L’aspirateur balai et l’aspirateur à main

Aspirateur balai à main

Plus populaires outre-manche, les aspirateurs balais refont leur apparition dans les ménages français grâce à un design séduisant et de nombreux arguments en leur faveur.

Leur principal atout est d’abord leur maniabilité. Plus besoin de se baisser, toutes les commandes sont directement accessibles sur le manche. Exit également le fil d’alimentation puisque la quasi-totalité des nouveaux modèles fonctionnent sur batterie.

Pratiques, ces appareils embarquent bien souvent un aspirateur à main facilement détachable. Celui-ci permet d’aspirer les miettes sur une table ou la poussière dans des recoins difficilement accessibles pour la brosse classique de l’aspirateur.

Toutefois, les aspirateurs balais souffrent de leurs dimensions limitées. Ainsi, leur petit moteur ne leur permet pas d’afficher une puissance utile similaire aux aspirateurs traineaux. De même, leur autonomie est souvent faible et peut ne pas convenir pour des surfaces trop importantes.

L’aspirateur robot

Aspirateur robot

Qui n’a jamais rêvé de dire adieu à la corvée de l’aspirateur une bonne fois pour toute ? C’est pour cette raison que l’aspirateur autonome représente pour beaucoup le futur de l’aspirateur. Discret, indépendant et moderne, il gère son parcours tout seul et, dans la plupart des cas, rentre de lui-même à sa base.

Malheureusement, l’innovation à un coût qui place les meilleurs modèles d’aspirateurs à distance des petits budgets qui doivent souvent se contenter d’aspirateurs automatiques peu efficaces et peu autonomes. Ces derniers cumulent en effet les défauts : puissance décevante, blocages répétés, zones ignorées, niveau sonore insupportable, etc. Pour le même prix, il convient alors mieux d’investir dans un aspirateur traineau ou balai.

En revanche, les modèles de moyenne et haute gamme affichent aujourd’hui des performances intéressantes. Dotés de technologies de pointe, ils sont programmables à distance, se repèrent très bien dans votre logement, savent rester discrets et aspirent efficacement. Il n’y alors plus qu’à vider le bac à poussière de temps en temps et laisser l’aspirateur robot s’occuper du reste !

L’aspirateur à cuve

Aspirateur à cuve

Peu connus du grand public, ces aspirateurs correspondent plutôt à un usage professionnel. Leur cuve XXL et leur grande puissance les destinent au monde industriel et commercial car leur taille imposante est incompatible avec une utilisation en appartement ou dans une maison.

L’aspiration centralisée

Aspiration centralisée

Populaire auprès des populations scandinaves et d’Amérique du nord, l’aspiration centralisée fait son entrée en France mais équipe, pour l’instant, principalement les logements neufs haut de gamme. Pourtant, cette technologie intelligente peut se révéler économique sur le long terme.

Le principe est simple : moteur et cuve sont installés dans un sous-sol, un garage ou un grenier et reliés à toutes les pièces de votre maison via un réseau de canalisations. Chaque pièce est alors équipée d’une prise d’aspiration connectée au tuyau principal.

En premier lieu, le moteur-réservoir étant isolé, l’aspiration centralisée permet de limiter le rejet de particules fines dans votre logement. Niveau sonore, le confort est également incomparable. Seul demeure le bruit de l’aspiration mais on est loin des 60 à 80 décibels que l’on retrouve sur la plupart des aspirateurs traditionnels. Enfin, la maniabilité est excellente : il suffit de tirer le câble caché dans le mur et de le brancher à un manche indépendant. Plus besoin de porter ou de tirer le traineau derrière soi !

Seul bémol : l’installation à un coût souvent compris entre 1000 et 2000€ selon la taille de votre logement et les différents accessoires livrés avec l’appareil.

 

L’aspirateur sans fil

Aspirateur sans fil

Beaucoup moins contraignants que les aspirateurs filaires, les aspirateurs sans fil utilisent la puissance d’une batterie Lithium. Ils permettent de nettoyer vos sols sans risquer de vous prendre les pieds dans le câble et sans être limité par la longueur du cordon d’alimentation.

Ce système de batterie équipe aujourd’hui tous les types d’aspirateurs : traineaux, sans sac, balai, etc. Le seul inconvénient de ces appareils est leur autonomie, bien souvent inférieure à 40 minutes. À éviter pour l’entretien de grandes surfaces.

Les différents critères à prendre en compte lors du choix de son aspirateur

L’efficacité d’aspiration ou « puissance utile »

Contrairement à ce que l’on pourrait penser au premier abord, la puissance électrique n’a que peu à voir avec la puissance d’aspiration. Elle désigne en fait le niveau de consommation énergétique de l’appareil.

En réalité, c’est la puissance utile, rarement indiquée par les fabricants, qui permet de connaître réellement la force d’aspiration, elle aussi exprimée en Watts. Cette donnée est le résultat de la relation entre le débit d’air aspiré par seconde et la dépression (la capacité à soulever la poussière) générée par l’aspirateur. On obtient alors une puissance comprise entre 100 et 450 W en moyenne.

 

Heureusement, la réglementation européenne a évolué ces dernières années pour nous faciliter la vie. Les étiquettes énergétiques, obligatoires sur les aspirateurs à fil, affichent de nombreuses informations parmi lesquelles on retrouve notamment les performances d’aspiration sur sols durs mais aussi sur tapis et moquettes. En se référant à la note obtenue – comprise entre A et G –, il est possible de se faire une idée assez précise de l’efficacité d’aspiration réelle d’un aspirateur.

Etiquette énergétique

Avec ou sans sac ?

Comme nous en avons parlé au début de ce guide, il existe des aspirateurs avec ou sans sac. Globalement, on peut résumer les choses ainsi :

 

  • checkLes aspirateurs à sac ont pour avantage de mieux contenir l’exposition à la poussière lors du vidage du sac en papier. Ils sont aussi beaucoup moins bruyants que les modèles sans sac.
  • checkLes aspirateurs sans sac arborent souvent un design plus moderne et ne demandent pas l’achat régulier de consommables. La qualité de filtration est également meilleure sur les modèles haut de gamme grâce au système multi-cyclonique.

À vous de voir quels-sont les aspects les plus importants pour vous. Au final, pour un même niveau de qualité, les prix ne sont pas très éloignés. Quant à l’aspiration, si elle est généralement meilleure sur les modèles à sac, cela est de moins en moins vrai à mesure que le sac se remplit…

 

La qualité de filtration

 

Au-delà de la problématique du vidage du collecteur ou du sac à poussière, les aspirateurs doivent aussi filtrer au maximum l’air aspiré avant de le relâcher dans votre intérieur.

C’est pourquoi tous les aspirateurs sont dotés de deux filtres. Les filtres avant et après moteur protègent ainsi le moteur tout en limitant ses rejets. Mais s’ils sont capables de stopper la majorité des poussières, ils laissent bien souvent passer les particules fines auxquelles les personnes allergiques sont particulièrement sensibles. De ce fait, la majorité des constructeurs équipent désormais leurs appareils aspirants de filtres HEPA de bonne efficacité. Ceux-ci permettent bien souvent de capter au moins 95% des particules, voire même plus de 99% pour les filtres HEPA 13 ou 14 !

Si votre logement bénéficie d’une grande superficie, ne négligez pas la à poussière. Plus le collecteur est petit, plus vous aurez à le vider régulièrement. Si vous craignez la vidange du bac à poussière, privilégiez un appareil avec sac. En effet, ces derniers peuvent atteindre une capacité de 5 litres quand les modèles sans sac dépassent rarement les 2 litres… Pour information, sachez qu’au-delà d’une surface de 70m², la taille du bac doit être d’au moins 3 à 4 litres. Autre point fondamental : le de l’aspirateur. Déterminé par la longueur du cordon d’alimentation, ce rayon joue un rôle important en termes de confort. S’il est trop court vous devrez souvent débrancher l’aspirateur pour trouver une prise plus proche.

Bien regarder l’étiquette énergétique

Pour connaître la qualité du filtre d’un aspirateur, il suffit de se référer à son étiquette énergétique. Celle-ci indique, sous la forme d’une note, la capacité de filtration.

 

Le niveau sonore

Loin d’être négligeable, le niveau sonore d’un aspirateur peut jouer un rôle déterminant dans votre achat d’aspirateur. En effet, le bruit généré lors de son fonctionnement peut vite devenir insupportable, surtout en présence d’enfants en bas âge. C’est pourquoi les fabricants tentent de réduire cette nuisance grâce à de nouveaux systèmes et matériaux isolants. Certains modèles affichent ainsi un volume sonore de seulement 60 dB quand la moyenne tourne plutôt autour de 75 dB. On considère un aspirateur comme trop bruyant au-delà de 80 dB. Ce seuil est d’ailleurs considéré comme la limite à ne pas dépasser par la réglementation européenne.

Astuce : si vous ne supportez pas le bruit, évitez les aspirateurs sans sacs généralement plus bruyants que les modèles à traineau. De même, privilégiez des appareils dont la puissance est modulable. En réduisant la puissance d’aspiration, vous diminuerez automatiquement le bruit.

Enfin, n’oubliez pas que 3 décibels supplémentaires équivalent à un doublement de l’intensité sonore !

 

 

La capacité et le rayon d’action

Si votre logement bénéficie d’une grande superficie, ne négligez pas la taille du bac à poussière. Plus le collecteur est petit, plus vous aurez à le vider régulièrement. Si vous craignez la vidange du bac à poussière, privilégiez un appareil avec sac. En effet, ces derniers peuvent atteindre une capacité de 5 litres quand les modèles sans sac dépassent rarement les 2 litres… Pour information, sachez qu’au-delà d’une surface de 70m², la taille du bac doit être d’au moins 3 à 4 litres.

 

Le rayon d’action, un point sensible

Déterminé par la longueur du cordon d’alimentation, ce rayon joue un rôle important en termes de confort. S’il est trop court vous devrez souvent débrancher l’aspirateur pour trouver une prise plus proche.

La consommation énergétique

S’il est toujours bon de se soucier de la consommation énergétique d’un appareil électroménager, celle-ci ne doit pas être considérée comme déterminante dans le choix de votre aspirateur. Indiquée sous la forme d’une classification sur l’étiquette énergétique, elle se traduit par des frais relativement faibles à l’année. Dépendante de la puissance électrique du moteur, elle n’a pas d’impact sur la qualité d’aspiration de l’appareil.

 

 

Les brosses et accessoires

Le nombre de brosses livrées avec un aspirateur permet souvent de faire son choix entre deux modèles de qualité équivalente. De plus, leur qualité joue un grand rôle dans l’efficacité d’aspiration. Il existe donc de nombreux types de brosses, chacun adaptés à un usage spécifique :

  • checkLabrosse double usage : c’est la brosse classique livrée avec tous les aspirateurs. Elle fonctionne plutôt bien sur sols durs et sur des tapis ou moquettes fins.
  • checkLa brosse sols durs : sa grande densité de poils est idéale pour aspirer des sols de type carrelage ou lino.
  • checkLa turbobrosse : elle est recommandée pour venir à bout des saletés, poils et cheveux incrustés sur vos canapés, tapis et moquettes.
  • checkL’électrobrosse : elle est bien souvent indispensable pour nettoyer tapis et moquettes en profondeur.
  • checkLa brosse parquet : comme son nom l’indique, elle est particulièrement adaptée à un revêtement de type parquet. Ses poils longs lui permettent de passer entre les rainures pour un résultat optimal.
  • checkLes suceurs plats ou longs et tous les autres accessoires pratiques pour aspirer la poussière dans les moindres recoins.

 

Prise en main, ergonomie et poids

Plutôt l’apanage des modèles haut de gamme, l’ergonomie est souvent secondaire sur les appareils d’entrée de gamme. Pourtant, à la longue, ce critère peut s’avérer cruciale pour vous rendre la corvée de ménage plus aisée et diminuer l’inconfort physique.

Il faut notamment faire particulièrement attention au poids de l’aspirateur, surtout si vous devez le transporter d’un étage à l’autre régulièrement. Il existe d’ailleurs pour cela des modèles compacts très légers.

La poignée de transport, un détail pratique

Vérifiez la présence d’une poignée de transport qui facilitera grandement la pris en main de l’appareil lors de son déplacement.

Contrôlez également la qualité des roues. Celles-ci doivent pouvoir tourner facilement et être suffisamment grande. Autrement, vous risquez de devoir traîner votre aspirateur derrière vous, ce qui peut vous causer des tensions musculaires et dégrader votre sol.

Autre critère d’importance : le manche de l’aspirateur. Il doit être de préférence télescopique afin de pouvoir l’adapter à votre taille. Un manche trop court vous obligera à vous pencher et donc à tirer sur les muscles du dos… De plus, un flexible capable de tourner à 360° apporte un véritable confort et évite de renverser l’appareil. Certains modèles disposent même d’un variateur de puissance intégré au manche pour en faciliter l’usage.

Quel budget pour un aspirateur ?

Le prix à payer pour un aspirateur dépendra évidemment de son type, de sa puissance d’aspiration et de la qualité de ses composants.Contrairement à ce que l’on pouvait voir il y a quelques années, le prix des aspirateurs avec et sans sac tend à se rapprocher. De manière générale il faut prévoir un prix compris entre :

  • 50 et 150€ pour des modèles d’entrée de gamme de type traineau, sans sac ou balai. Leur petit prix est certes attrayant mais s’explique bien souvent par une capacité limitée, une puissance d’aspiration insuffisante et des finitions médiocres.
  • 150 et 400€ pour un aspirateur de moyenne gamme. À ce niveau de prix, on peut souvent espérer plusieurs brosses, un fonctionnement plus silencieux et une puissance d’aspiration digne de ce nom.
  • 400 et 800€ pour le haut de gamme. Ce sont les aspirateurs qui combinent à la fois efficacité, maniabilité et bonne filtration. Ainsi, leur puissance utile, aussi bonne sur sols durs que sur tapis et moquettes, est souvent enrichie par la présence de nombreuses brosses et accessoires. La qualité de leurs filtres permet également de limiter considérablement les rejets de particules fines.

Au final, si vous ne souffrez pas particulièrement de problèmes de dos ou n’êtes pas trop sujet aux allergies, vous trouverez des aspirateurs à un excellent rapport qualité / prix entre 150 et 200€.

 

Quelques conseils d’utilisation

Une fois en possession de votre aspirateur, il peut être utile de suivre certains conseils d’utilisation pour en faire un usage optimal mais aussi rallonger sa durée de vie :

  • N’hésitez pas à faire usage de l’éventail d’accessoires livré avec l’appareil. Car si les diverses brosses et suceurs favorisent un nettoyage efficace, ils permettent aussi de ménager vos surfaces et vos meubles.
  • Pour éviter les mauvaises odeurs avec un aspirateur à sac, il existe plusieurs techniques écologiques. Vous pouvez par exemple asperger des morceaux de papier de quelques gouttes d’huiles essentielles avant de les aspirer. Ainsi leur parfum se propagera dans le sac et couvrira les mauvaises odeurs.
  • Si vous possédez un aspirateur sans sac, veillez à nettoyer le bac à poussière au moins une fois tous les six mois.
  • Ne tirez pas trop sur le cordon de l’aspirateur. À force, il risquerait de se casser.
  • Afin de prolonger la durée de vie de votre appareil, opérez régulièrement un entretien de ses composants.
  • N’attendez pas que votre sac à poussière soit plein avant de le changer. Remplacez-le dès qu’il est au trois quart plein. Plus un sac est encombré, plus la puissance d’aspiration diminue. Et s’il est crevé, la poussière peut rapidement se répandre dans la cavité et endommager le moteur.
  • Vérifiez régulièrement l’état du filtre de l’appareil. S’il est bouché ou trop sale, changez-le ou nettoyez-le si possible. Autrement, vous risquez de perdre en puissance d’aspiration mais aussi de rejeter plus de particules fines dans votre intérieur. Et si le filtre moteur est atteint, ce dernier peut être endommagé par manque d’aération puisque l’air ne passe plus.
  • Nettoyez l’intérieur du flexible et du manche de votre aspirateur de temps en temps pour éviter qu’ils ne soient obstrués.