Comment choisir sa gazinière ? Guide d’information et d’achat 2017

Face aux progrès de l’induction et de la vitrocéramique, la gazinière continue de faire de la résistance. Son image reste en effet associée aux cuisines des grands chefs, à une précision d’orfèvre et à une réactivité inégalée. Esthétiquement, les cuisinières à gaz tranchent avec l’allure ultra-moderne des cuisinières induction pour renouer avec un style plus traditionnel.

Moins chères à l’achat que les cuisinières à induction, les gazinières le sont aussi sur le long terme grâce à des tarifs du gaz plus abordables que l’électricité. La plupart des constructeurs ont de plus amélioré la sécurité de leurs appareils afin de rendre les gazinières parfaitement sécurisées.

Si vous êtes décidé sur l’achat de ce type de cuisinière, suivez ce guide et découvrez tous les éléments à prendre en compte pour faire le bon choix. Et après la lecture de cet article, retrouvez directement notre top 10 des meilleures gazinières !

Pourquoi investir dans une gazinière

Comme expliqué en introduction, les avantages de la gazinière sur l’électrique, la vitrocéramique et l’induction sont :

  • check
    Une plus grande précision et réactivité en comparaison avec des plaques de cuisson électriques ou vitrocéramiques.
  • check
    Un prix d’achat beaucoup plus avantageux que l’induction.
  • check
    Une répartition homogène de la chaleur.
  • check
    Une consommation moindre d’énergie.
  • check
    Une cuisson au four plus tendre grâce à une cuisson humide.
  • check
    Une absence d’inertie thermique : un avantage indéniable en termes de sécurité, surtout en présence d’enfants en bas âge.
  • check
    Un système de sécurité modernisé.

Les différents types de gazinières

Mis à part leur taille et leur nombre de brûleurs, la plupart des gazinières se ressemblent. On peut tout de même distinguer trois types de cuisinières à gaz :

La gazinière raccordée au gaz de ville

Gazinière gaz de ville

C’est la gazinière la plus vendue. Une fois reliée au gaz de ville (si vous en disposez !), elle est alimentée en gaz et permet d’utiliser ses brûleurs et son four.

Elle peut également être utilisée avec une bouteille de gaz mais il vous faudra trouver un emplacement pour la bouteille…

La gazinière raccordée à une bonbonne de gaz

Gazinière bouteille de gaz

Moins fréquente, cette gazinière prévoit un emplacement pour ranger la bouteille de gaz une fois connectée à la cuisinière. Elle s’adresse donc aux aficionados du gaz qui n’ont pas d’accès au gaz de ville.

C’est une solution assez encombrante mais qui se veut utile en cas de coupures de gaz fréquentes. On la trouve aussi sous le nom de butanette. 

La cuisinière mixte

Cuisinière mixte

Ce n’est pas une gazinière à proprement parler mais elle utilise tout de même du gaz pour sa plaque de cuisson.

C’est un bon compromis pour tous ceux qui rechignent à se passer des avantages du gaz mais qui souhaitent retrouver plus de contrôle sur la cuisson au four.

Les différents critères à prendre en compte lors du choix de sa gazinière

Simple d’apparence, le choix d’une gazinière est confronté à un certain nombre de critères : entretien, type de gaz, nombre de brûleurs… Voici tout ce que vous devez savoir avant de faire votre achat.

La taille de la gazinière

Selon l’espace dont vous disposez dans votre cuisine, le choix de la taille de votre gazinière peut se révéler crucial. Il existe en effet des gazinières de 50 cm ou 60 cm de large. Au-delà, on rentre dans la catégorie piano de cuisson.

Et en-dehors des questions liées à l’espace de votre intérieur, les dimensions de votre gazinière impactent directement le nombre de foyers de la plaque de cuisson ainsi que le volume du four. Si les pianos de cuisson au gaz peuvent proposer de 5 à 6 brûleurs et des fours de plus de 100 litres, la plupart des gazinières classiques se limitent à 4 feux de tailles variables et un four d’une capacité comprise entre 50 et 70 litres.

Bien anticiper ses besoins

Il est  impératif de prévoir pour combien de personnes vous souhaitez cuisiner au quotidien afin de choisir les dimensions adéquates.

La plaque de cuisson

Dans la grande majorité des cas, les gazinières disposent de 4 foyers. En général on retrouve un petit brûleur, deux moyens et un grand. Cela permet d’adapter la taille du foyer aux dimensions de votre récipient (marmite, petite casserole, poêle, etc.).  

Foyer triple couronne

Toutefois, les gazinières disposant d’un espace de rangement pour la bouteille de gaz en profitent pour incorporer un cinquième rond plus volumineux. Celui-ci peut être notamment doté d’une triple couronne.

Côté allumage, les modèles actuels proposent presque tous un système d’allume-gaz automatique. Celui-ci peut prendre la forme d’un bouton isolé ou bien être directement intégré sur la commande d’ouverture du gaz.

Gaz de ville ou en bouteille ?

Il existe deux façons d’alimenter sa gazinière en gaz. Tout d’abord, le plus courant est la connexion au gaz de ville. Si votre logement y est raccordé, vous pouvez alors bénéficier du réseau public de distribution moyennant un abonnement auprès d’un fournisseur d’énergie.

Autrement, vous pouvez simplement acheter une bonbonne de gaz qu’il faudra alors relier à votre appareil de cuisson. Mais attention, mieux vaut prévoir une bouteille de secours pour ne pas vous retrouver à cours en plein milieu de la cuisson de votre rôtie.

Bonbonne de gaz

Plus contraignante en termes d’installation que le gaz de ville, la bouteille de gaz est en revanche plus intéressante d’un point de vue économique. Exit les frais de raccordement, d’ouverture du compteur de gaz ou d’abonnement, une bouteille de gaz ne nécessite que l’achat d’un détendeur et d’un tuyau de raccordement (pour une quarantaine d’euros). Au final, la facture est bien plus allégée côté bonbonne grâce à des frais d’installation bien inférieurs.

Les modes de cuisson

Tout comme ses concurrents électriques, la gazinière peut être multifonction. Elle intègre alors plusieurs programmes de cuisson parmi lesquels l’on retrouve : la convection naturelle, la chaleur tournante, le grill (électrique), etc.

Une cuisson moins sèche

Sachez que les aliments cuits au four à gaz se dessèchent moins que les plats passés au four électrique et qu’ils conservent mieux leur moelleux.

Le type de gaz

Si vous ne disposez pas du gaz de ville, il vous faut faire un choix entre du gaz propane et butane. Ces gaz sont tous deux des GPL, c’est-à-dire des Gaz de Pétrole Liquéfiés.

Disponibles dans des formats semblables dans le commerce, ils présentent néanmoins des différences sensibles, notamment en ce qui concerne leur température d’ébullition.

Ainsi, le butane retourne à l’état gazeux lorsque les températures descendent en-dessous de 0°C. Il est donc plutôt recommandé pour une utilisation en intérieur afin de conserver son état liquide.

En revanche, le propane, très résistant au froid, est autorisé uniquement à l’extérieur. Pour des raisons de sécurité (sa pression naturelle est supérieure au gaz butane) mais aussi parce qu’il est capable de rester liquide face à des températures jusqu’à -40°C. C’est donc le combustible idéal pour alimenter un barbecue à gaz.

Le mode d’entretien

L’entretien d’une gazinière se trouve compliqué par la présence des brûleurs et de la grille en fonte. Les saletés et traces ont en effet tendance à s’y accumuler. Il est donc nécessaire d’assurer un nettoyage régulier de la plaque de cuisson en retirant la grille et en passant un coup d’éponge. Autrement, les résidus peuvent se mettre en travers de la flamme et altérer son efficacité.

Côté four l’affaire dépend du niveau technologique de votre gazinière. Fort heureusement, nombre de cuisinières à gaz disposent aujourd’hui de systèmes d’entretien automatiques comme la pyrolyse, l’hydrolyse ou la catalyse.

La sécurité

Longtemps demeurée le point noir des gazinières, la sécurité n’est aujourd’hui plus un souci. Conscient des craintes suscitées par les risques de fuite de gaz, les fabricants ont équipé leurs appareils d’une sécurité thermocouple. Celle-ci coupe automatiquement le gaz lorsque la flamme est coupée. Ainsi, même si un courant d’air vient éteindre la flamme d’un brûleur, vous ne risquez rien !

La sécurité avant tout

Autre dispositif de sécurité désormais bien connu, la porte froide diminue grandement les risques de brûlure lorsque le four est en marche.

Les fonctionnalités inédites

Si vous n’arrivez pas à vous décider entre deux modèles de gazinière, regardez du côté des fonctionnalités. Car de nos jours les marques tentent de démarquer leurs produits en jouant principalement sur les fonctionnalités innovantes qui équipent leurs produits.

Minuteur, programmateur, tournebroche... de nombreux accessoires et fonctionnalités peuvent augmenter les performances de votre gazinière. Certains permettent ainsi un meilleur contrôle de la cuisson quand d’autres facilitent une cuisson homogène de vos plats. On retrouve notamment :

  • Le minuteur automatique. Cette fonctionnalité de plus en plus courante sur les gazinières apporte un gage de précision non négligeable pour la cuisson au four.
  • Le tournebroche. Les amateurs de poulet savent qu’un tournebroche est un indispensable pour faire rôtir des pièces de volaille. La rotation lente de la broche permet une cuisson homogène de la viande.
  • L’allumage une main. Très répandu, ce système permet de mettre en route les foyers d’une seule main.    
  • Le coffre de rangement. C’est un espace dédié au rangement de tous vos ustensiles pour toujours les avoir à portée de main.
  • La porte froide. Cette sécurité supplémentaire s’avère indispensable en présence de jeunes enfants.
  • La sonde thermométrique. Les plus exigeants en matière de viande apprécieront cet outil de précision pour la cuisson des steaks et rôtis.
  • Le programmateur électronique. Il permet de déterminer la température et le temps de cuisson optimal. 

Quel budget pour une gazinière ?

En règle général, les tarifs des gazinières oscillent entre 150€ et 900€. Pour les pianos de cuisson ils s’envolent même au-delà des 1000€. Dans tous les cas, les prix sont en grande partie dépendants du volume intérieur du four, du nombre de feux et des fonctionnalités proposées.

Les modèles d’entrée de gamme restent donc relativement basiques avec en général 4 feux d’une puissance comprise entre 1000 W et 3000 W. Le four affiche quant à lui une capacité d’environ 50 litres dans la plupart des cas. Certains appareils sont tout de même dotés d’un système d’entretien catalyse.

Mais c’est au-delà des 300€ que vous trouverez les meilleurs rapports qualité / prix avec des gazinières plus performantes et qui restent abordables. Ces modèles gagnent en puissance et en volume de four et sont généralement livrés avec quelques accessoires utiles comme un tournebroche.

Enfin, du côté des appareils haut de gamme il vous faudra nécessairement mettre la main au portefeuille. Mais à plus de 500€, ces gazinières de qualité sont souvent équipées de la pyrolyse, d’un four multifonction d’au moins 70 litres et de nombreux foyers de cuisson. On retrouve également des modèles de gazinières inox très robustes.   

Quelques conseils d’utilisation

Comme tout appareil d’électroménager, une gazinière nécessite un entretien régulier et une utilisation attentive afin de garantir son bon fonctionnement sur le long terme. Voici quelques conseils et recommandations pour faire bon usage de votre appareil :

  • Vérifiez que vous disposez de l’espace suffisant dans votre cuisine avant de faire l’acquisition d’une gazinière.
  • Placez votre appareil à distance de votre réfrigérateur, d’un appareil électrique ou de produits inflammables par mesure de précaution.
  • Vérifiez le type de raccordement de votre gazinière avant d’acheter une bonbonne de gaz. Certains injecteurs ne fonctionnent qu’avec un seul type de gaz (propane ou butane).
  • Au quotidien, nettoyez votre gazinière à l’aide d’une éponge et d’un peu de produit vaisselle.
  • Pour un entretien approfondi, faites tremper vos brûleurs dans de l’eau savonneuse, plongez les grilles dans un mélange d’eau et de vinaigre blanc afin de les décrasser et frottez l’émail de la plaque de cuisson avec une éponge imbibée d’eau et de produit vaisselle.
  • Si le mélange de vinaigre et d’eau n’est pas suffisant pour vos grilles, ajoutez-y du bicarbonate de soude. Cela devrait faire l’affaire.
  • N’utilisez pas d’éponge abrasive pour nettoyer l’émail de votre four car vous risqueriez de l’endommager.  
  • En cas de fuite de gaz, n’allumez pas la lumière, ne touchez pas au disjoncteur et appelez les pompiers de l’extérieur de votre habitation.

La meilleure marque de gazinière

Si certains modèles se distinguent véritablement de la concurrence, il n’existe pas une marque de gazinière au-dessus des autres. On peut cependant distinguer certains fabricants pour la qualité de leurs produits.

Brandt, spécialiste français de l’électroménager propose ainsi des modèles de gazinière dotés d’un excellent rapport qualité / prix. Quant à Sauter et Smeg, leurs cuisinières à gaz haut de gamme se démarquent par la qualité de leur finition. Enfin, on peut citer la marque allemande Bosch qui, comme à son habitude, met la priorité sur la qualité sans pour autant proposer des tarifs inabordables.