Comment choisir sa plaque de cuisson à induction ? Guide d’information et d’achat 2017

Depuis plusieurs années, les tables de cuisson à induction volent la vedette aux cuisinières et concurrencent sérieusement les tables de cuisson au gaz ou les plaques vitrocéramiques. Pour comprendre ce succès et savoir comment choisir une plaque induction, il est nécessaire d’en connaître le fonctionnement et les différentes caractéristiques.

Et si vous êtes perdu entre les nombreux modèles de plaques à induction, pourquoi ne pas simplement utiliser notre comparateur des meilleurs tables de cuisson induction ?

Pourquoi préférer l’induction ?

Si l’induction connaît un tel succès aujourd’hui, ce n’est pas juste par effet de mode. Simple d’utilisation, précise, peu énergivore et sécurisée, l’induction a su se faire une place en se démarquant du gaz et de l’électrique.

Un réel confort d’utilisation

Exit le briquet pour allumer le gaz ou les gros boutons imprécis des plaques électriques. Les plaques à induction arborent toutes un élégant bandeau de commande intégré et tactile. L’allumage se fait par simple pression du doigt tandis que la puissance désirée s’échelonne sur au moins 9 niveaux.

Bandeau de commande induction

Côté entretien, plus besoin de s’échiner à atteindre chaque recoin de la plaque ou à frotter vigoureusement une grille en fonte. La plaque en verre de l’induction est à la fois solide et très facile à nettoyer. Un simple coup d’éponge suffit généralement à lui redonner sa brillance. 

Autre avantage : son revêtement plat permet de l’utiliser comme extension d’un plan de travail. Pratique quand on manque de place !

Une cuisson efficace et précise

Avec l’induction, vous retrouvez la réactivité du gaz, la précision en plus. Les réglages sensitifs sont très appréciés pour passer en un instant d’une puissance de chauffe élevée à une température très basse. Pratique quand on veut faire mijoter une sauce juste après avoir fait bouillir des pâtes ! 

Logo induction

D’autre part, l’induction fonctionne de façon intelligente et ne chauffe que le récipient posé sur la table.

La chaleur se concentre donc sur le fond de votre ustensile et se répartit de façon homogène. Cela évite de se retrouver avec des légumes accrochés au fond de la casserole…  

La puissance de l’induction joue également en sa faveur. Souvent comprise entre 2000 et 3500 Watts, elle peut dépasser les 5000 W sur les modèles dotés de boosters. Porter 2 litres d’eau à ébullition ne prend ainsi que 4 minutes en moyenne alors qu’il faut souvent compter le double de temps avec la cuisson au gaz.

Un meilleur rendement énergétique

Sur le plan de la consommation d’énergie, l’induction est la grande gagnante. En effet, elle a pour avantage de ne chauffer que la surface en contact avec le récipient, ce qui prévient toute déperdition d’énergie.

Pour une même puissance et une meilleure réactivité, la table à induction consomme 30% d’énergie en moins qu’une plaque électrique et 40% de moins que le gaz !

Une sécurité maximale

Ce point peut se révéler essentiel pour tous ceux qui ont des enfants en bas-âge et pour les plus étourdis d’entre nous. Plusieurs fonctionnalités permettent en effet de réduire les risques d’accident :

  • check
    Le témoin lumineux de chauffe « H ». Il signale la présence de chaleur résiduelle après utilisation et s’éteint lorsque le risque de brûlure disparait.
  • check
    La sécurité enfant : un bouton permet de verrouiller le bandeau de commande afin d’empêcher toute manipulation indésirable.
  • check
    La sécurité anti-débordement. En cas de débordement de liquide, l’appareil stoppe l’alimentation automatiquement.

De plus, l’induction ne générant pas de flamme, le risque d’incendie est considérablement limité. Quant au risque de brûlure pendant la cuisson, il est largement contenu puisque seul le verre en contact avec le récipient chauffe.   

Les différents critères à prendre en compte lors du choix de sa table à induction

Avant de se lancer dans l'achat d'une plaque induction, certains critères doivent être analysés afin de faire le meilleur choix possible.

La taille et le nombre de foyers

Si votre choix s’est porté sur l’induction, il vous faut maintenant déterminer quel format de table sera le plus adapté à vos besoins.

Il existe heureusement des plaques de taille standard qui s’insèrent facilement dans un plan de travail en remplacement d’un ancien modèle. Les dimensions sont les suivantes : 56 cm de largeur pour 49 cm de profondeur. Ces appareils sont généralement dotés de 3 ou 4 foyers. Ils conviennent bien à une utilisation quotidienne pour un couple ou une famille. L’intérêt d’opter pour une plaque à 3 foyers est la présence d’un rond plus étendu de 28 cm de diamètre qui permet d’utiliser une marmite ou un autocuiseur.

Induction 1 feu
Induction 2 feux
Induction 3 feux
Induction 4 feux

Si vous avez des besoins particuliers, d’autres formats sont également disponibles. Des tables de grande largeur (80 à 90 cm) disposant d’un plus grand nombre de foyers apportent ainsi plus d’espaces pour cuisiner. C’est une solution intéressante lorsque l’on doit cuisiner en grandes quantités.   

Le choix de dominos peut vous apporter quant à lui une plus grande flexibilité. En effet, il vous permet de choisir votre propre combinaison de dominos pour pouvoir joindre à l’induction un autre type de cuisson (gaz, vitrocéramique, plancha, etc.). Si vous vivez seul, ce type de table peut également s’avérer judicieux en termes de prix et d’espace car un domino est doté de seulement deux foyers. 

Les types de foyers

Au-delà du nombre de foyers, la forme est un critère important à prendre en compte. Si dans la majorité des cas les foyers sont de forme circulaire, les fabricants développent de plus en plus de formats innovants.

Induction-zone-flexible

Ainsi, les modèles les plus évolués proposent souvent une zone de cuisson flexible. Celle-ci peut s’utiliser de deux manières : soit de façon séparée avec deux foyers distincts, soit comme un seul et même espace de chauffe.

C’est la solution idéale pour un ustensile particulièrement volumineux comme une poissonnière. 

Autre innovation majeure, la « Full zone », qui n’équipe pour l’instant que quelques modèles à induction. Créée par la marque De Dietrich, cette technologie révolutionne les systèmes à induction traditionnels en proposant une plaque entièrement couverte d’inducteurs. 

Induction Full Zone

Il devient ainsi possible de poser vos casseroles et poêles n’importe où sur la table et non plus seulement sur des espaces dédiés. Avec à la clé un gain d’espace phénoménal !  Seul bémol : le futur de l’induction se paye pour l’instant à hauteur de plusieurs milliers d’euros…

Bon à savoir : pour les plaques de cuisson à induction classiques, le socle de votre récipient doit avoir le même diamètre que le foyer de votre table avec une marge de 2 centimètres en plus ou en moins.

La puissance de chauffe     

La puissance de chauffe indiquée par les constructeurs est souvent trompeuse. Elle exprime en effet la puissance combinée de tous les foyers lorsqu’ils sont allumés et non pas la puissance maximale pouvant être atteinte par un foyer.

En général, les tables de cuisson à induction parviennent à une intensité maximale de 3500 W mais, sur certains modèles, cette puissance peut monter à plus de 5000 W. Le gain de temps sur la cuisson peut ainsi atteindre plus de 30%.  

Bon à savoir

Avant d’investir dans une table à induction, vérifiez que votre installation électrique est capable de supporter son niveau de puissance !

Les fonctionnalités spécifiques

Comme toujours, les fabricants de plaques à induction tentent de se démarquer grâce à des fonctionnalités pratiques ou innovantes d’utilité variable. Car si certaines options vous faciliteront grandement la vie, d’autres se révèleront plutôt superflues.

Les écrans tactiles

Traditionnellement, on retrouve des touches sensitives sur les tables à induction. Intuitives et discrètes, il n’y a qu’à les effleurer pour paramétrer l’appareil. Toutefois leur sensibilité et leur réactivité dépendent essentiellement de la qualité des finitions de l’appareil et donc souvent de son prix.

Avec le développement des tables à zones flexibles et « Full zone », apparaissent aujourd’hui des modèles dotés d’écrans tactiles. L’intérêt est de faciliter la navigation parmi les nombreuses commandes et fonctionnalités équipant les plaques haut de gamme.

Les boosters

Si les modèles d’entrée de gamme en sont parfois dépourvus, les boosters sont de plus en plus communs sur les tables à induction standards.

Cette technologie permet d’augmenter considérablement la puissance d’un foyer au-delà de sa puissance maximale théorique. Pour y parvenir, la plaque utilise la puissance de deux inducteurs à la fois, ce qui réduit automatiquement la puissance de l’un des foyers. Car sur la plupart des appareils, les inducteurs sont couplés, ce qui ne permet pas d’utiliser les boosters de manière simultanée.

Les niveaux de puissance

On loue souvent la table de cuisson à induction pour sa précision. Cela est dû en grande partie à sa large échelle d’intensité variable comprenant souvent de de 9 à 20 positions. On peut ainsi passer d’une puissance très faible de seulement quelques centaines de Watts à un feu très vif de plus de 3000 Watts. C’est la solution idéale pour faire fondre du beurre sans le noircir ou faire revenir un épais steak de viande sans lui faire perdre de sa saveur.  

La minuterie

Pratiques, les minuteurs permettent de déterminer un temps de cuisson à l’avance et d’écarter ainsi les risques de sur-cuisson. Généralement, un signal sonore et/ou visuel vous indique que votre plat est prêt. Le timer est donc un outil pratique au quotidien pour cuire vos aliments sans devoir garder un œil dessus en permanence.   

Les fonctions automatiques

En plus des fonctionnalités évoquées ci-dessus, il existe, sur les modèles plutôt haut de gamme, des fonctions de cuisson automatique : maintien au chaud, mijotage, gril… Il y en a pour tous les besoins !

Des technologies innovantes

Certaines marques ont également développé leurs propres technologies.  Il suffit souvent de sélectionner le type d’aliment à cuire (légumes, viande, sauce, etc.) et le mode de cuisson (ébullition, friture, gril, etc.) et la plaque se charge du reste.

Le style et le design

L’esthétique de votre table de cuisson passe d’abord par le choix d’un format adapté à votre cuisine. En effet, vous ne choisirez pas le même modèle selon que vous disposez d’une petite cuisine à l’espace limité, d’un îlot central spacieux ou d’un plan de travail en coin.

Si la place n’est pas un problème, vous pouvez ainsi opter pour une plaque de grande largeur et profiter d’une zone de cuisson XL qui embellira votre plan de travail.

Et si vous êtes fatigué du revêtement noir habituel, sachez que de nombreuses marques se sont mis au diapason des consommateurs les plus exigeants. Elles proposent ainsi des tables de couleur blanche, beige ou silver et même des modèles sérigraphiés. Et pour renforcer la plaque de verre tout en apportant une touche de modernité, certains modèles proposent un cadre en inox du plus bel effet.

Enfin, plus rares, les plaques de cuisson à induction arrondies ou d’angle peuvent optimiser l’espace de votre plan de travail et mieux s’insérer dans le design de votre cuisine.

Les ustensiles compatibles

L’une des contraintes principales lors de l’achat d’une table à induction est l’obligation d’investir dans du matériel de cuisine compatible. En effet, les inducteurs placés sous le verre diffusent une énergie électromagnétique qui ne chauffe que le récipient posé en surface. Cela exclut de fait certains matériaux comme le verre ou l’aluminium qui ne sont pas ferromagnétiques.

Si vous n’en avez pas déjà une il vous faudra investir dans une batterie de casseroles, poêles et autres ustensiles de cuisine induction-compatibles (souvent en fonte ou en acier). Heureusement, le succès retentissant de ce procédé technologique a ouvert la porte à la commercialisation de nombreux accessoires adaptés : plancha, wok, cocotte… Il n’y a aucune limite !

Ustensiles : attention à ne pas vous tromper !

On retrouve souvent un pictogramme spécifique à l'induction sur le fond des récipients adaptés à la cuisson par induction.

Quel budget pour une plaque de cuisson à induction ?

Les prix varient énormément d’une plaque à l’autre en fonction de plusieurs critères qualitatifs. Ainsi, selon la qualité du verre, la puissance des inducteurs ou la sensibilité des commandes, les prix peuvent passer du simple au double.  

À moins de 300€, vous trouverez essentiellement des modèles à foyer unique ou des dominos. Il existe aussi des plaques standards de 3 ou 4 foyers mais leur qualité laisse souvent à désirer.

Pour obtenir une table de cuisson à induction standard de bonne qualité, il vous faudra débourser un minimum de 300€. Mais pour une table de cuisson à la fois puissante, moderne et solide, il faudra compter plus de 500€.

Au-dessus des 1000€, les modèles disponibles représentent un véritable investissement sur le long terme. En effet, grâce à leurs composants haut de gamme, ces tables affichent une excellente durabilité. Elles bénéficient également des dernières innovations technologiques telles que la « full zone ».   

Quelques astuces pour entretenir sa plaque de cuisson induction

Maintenant que vous êtes en possession de votre table de cuisson à induction, il vous faut savoir quelques points essentiels pour entretenir correctement votre appareil et en faire un usage optimal.

  • Ne jetez pas d’office votre ancienne batterie de cuisine. Vérifiez d’abord si vos ustensiles ne sont pas dotés d’un fond magnétique compatible avec l’induction en pratiquant le test de l’aimant. Si un aimant s’accroche au fond d’une casserole ou d’une poêle, alors le récipient peut être utilisé sur votre table.
  • Privilégiez des récipients à fond épais et plat. Un fond trop fin empêche la plaque de se mettre en route et de répartir harmonieusement la chaleur.
  • Evitez les frottements et les chocs sur le verre. Rayures et brisures peuvent diminuer les performances d’une table de cuisson à induction.  
  • Nettoyez régulièrement votre plaque à l’aide d’une éponge, d’un chiffon propre et d’eau chaude. Pour les saletés incrustées, utilisez un grattoir spécial induction.