Comment choisir son climatiseur ? Guide d’information et d’achat 2017

Un climatiseur, qu’il soit mobile ou fixe, est un moyen parfait de faire face aux températures caniculaires l’été en maintenant son intérieur au frais quelles que soient les circonstances. Mais choisir une climatisation efficace et adaptée à son logement n’est pas une mince affaire. Climatisation mobile, fixe, portable ou silencieuse, il existe en effet des modèles de toutes sortes. Voici nos conseils pour mieux vous y repérer !

Et retrouvez dès aujourd'hui nos comparatifs des meilleurs climatiseurs fixes et meilleurs climatiseurs mobiles du moment. Vous y retrouverez les appareils les plus évolués et dotés d'un excellent rapport qualité / prix. 

Pourquoi investir dans un climatiseur ?

Un climatiseur a pour vocation de diminuer la température ambiante à l’intérieur d’une pièce, d’un logement ou d’un local commercial. Ainsi, quand au plein cœur de l’été la chaleur vous rend léthargique, l’activation de la « clim’ » est un bon moyen de reprendre vos activités sans être abattu par les températures.

Mais un climatiseur ne se limite pas qu’à cela. En effet, son système d’aspiration de l’air et de refroidissement lui permet au passage de le filtrer de ses impuretés. Il est donc hautement recommandé aux personnes souffrant régulièrement d’asthme ou d’allergies.

De plus, la plupart des appareils de climatisation sont dotés d’une fonction de déshumidification permettant de limiter les mauvaises odeurs, les moisissures et les problèmes de santé que peut provoquer un taux d’hygrométrie excessif.

Le climatiseur-réversible, la solution polyvalente

Les climatiseurs réversibles ont une double fonction : ils refroidissent l’intérieur d’un logement l’été et servent de chauffage d’appoint l’hiver. Avec à la clé la possibilité de réaliser jusqu’à 30% d’économies. 

Avant de choisir votre climatiseur, veillez à prendre en compte tous les éléments en réfléchissant notamment à vos besoins personnels. Ainsi, la surface de la pièce à refroidir, le nombre de personnes dans votre foyer et le climat de votre région doivent influencer votre achat.  

Les différents types de climatiseurs

Tous les climatiseurs ne se ressemblent pas et il faut donc prendre le temps d’analyser chaque type de climatisation afin de connaître le modèle correspondant le mieux à vos besoins. Nous vous détaillons ici les principaux types de climatiseurs.  

Le climatiseur monobloc

Climatiseur monobloc

C’est le climatiseur le plus simple à installer, il en existe trois types : le climatiseur monobloc mobile, le climatiseur monobloc mural et le climatiseur monobloc de fenêtre. Constitué, comme son nom l’indique, d’une seule entité, le climatiseur monobloc peut être déplacé d’une pièce à l’autre et s’installe assez facilement.

Son principe de fonctionnement est simple : il vient pomper l’air chaud dans la pièce pour l’évacuer à l’extérieur et génère un air frais grâce à son fluide frigorigène.

Dans sa version mobile, il suffit de placer la gaine d’évacuation dans l’entrebâillement d’une fenêtre ou d’une porte pour faire sortir l’air chaud vers l’extérieur. Le climatiseur portable est une solution adaptée pour tous ceux qui veulent refroidir leur intérieur de manière intermittente lorsque les températures atteignent des sommets.

Le climatiseur mural ressemble quant à lui à un gros radiateur. Plus performant que le climatiseur mobile, il expulse l’air à travers de petites grilles d’aération installées dans le mur. Il demande donc quelques efforts d’aménagement.

Enfin, la version monobloc « window », très courante outre-Atlantique, nécessite une installation particulière. Ce climatiseur convient mieux pour des fenêtres coulissantes ou de type guillotine. Son principal point noir est son débit sonore élevé.

En général, les climatiseurs monoblocs ne sont pas adaptés pour des surfaces de plus de 25 m² car, au-delà de cette limite, ils risquent de fonctionner en surrégime et d’occasionner ainsi des frais d’électricité élevés. En outre, leur moteur génère bien souvent un niveau sonore fatigant à l’usage, notamment pour une utilisation de nuit.

Le climatiseur Split

Climatiseur split

Terme venu de l’anglais et signifiant « séparé », le « split » désigne en fait un système à deux entités distinctes. Une unité est placée à l’intérieur de votre logement tandis que l’autre est située à l’extérieur.

Il existe également des multi-split qui combinent plusieurs unités intérieurs (de 2 à 4) reliées à une entité extérieure.

Le principe de fonctionnement est le suivant : le bloc intérieur absorbe la chaleur d’une part et diffuse de l’air frais grâce à un ventilateur d’autre part. À l’extérieur, l’unité est dotée d’un compresseur, d’un détendeur et d’un condenseur qui vont générer de l’air à la température désirée.

L’avantage de ce système est sa puissance qui permet de refroidir l’intégralité d’un logement sans surconsommation. Et le compresseur étant placé à l’extérieur, cette climatisation est également beaucoup plus silencieuse que les monoblocs. Il existe plusieurs types de climatiseurs split :

  • check
    Le climatiseur mural. Il se fixe comme un radiateur sur un mur, généralement en hauteur pour plus de discrétion.
  • check
    Le climatiseur split mobile. Grâce à ses roulettes, ce climatiseur portatif peut facilement être déplacé d’une pièce à l’autre. En contrepartie, son niveau sonore est élevé et sa puissance plutôt faible. Il est donc plutôt destiné à un usage occasionnel.
  • check
    Le climatiseur console. Accroché au mur ou simplement posé par terre, il se fait discret sous son apparence de radiateur.
  • check
    Le climatiseur gainable. Puissant et discret, il ne laisse apparaître que ses grilles d’aération. Mais son installation est complexe car nécessite la présence de faux plafonds ou de combles pour faire passer des conduits. C’est pour cela qu’on le retrouve plus volontiers dans des locaux d’entreprise.
  • check
    Le climatiseur cassette. Même principe que le climatiseur gainable sauf qu’il se loge directement dans un faux plafond. Il possède 4 sorties d’air pour une diffusion plus homogène de l’air.

Le climatiseur réversible

Climatiseur Réversible

Même si elle ne constitue pas réellement un type de climatiseur à part, la climatisation réversible mérite qu’on s’attarde sur elle.

En effet, son système deux-en-un permet d’utiliser votre climatiseur tout au long de l’année grâce au mode chauffage.

Cette performance inédite est rendue possible par la présence d’une pompe à chaleur réversible. Celle-ci capte en fait la chaleur à l’extérieur (les calories) et les restitue à l’intérieur. En cas de forte chaleur, le principe est le même mais inversé. C’est une solution à la fois économique et écologique et qui séduit de plus en plus de foyers. Toutefois, ce procédé ne permet pas de remplacer un chauffage classique, il doit donc être envisagé comme radiateur d’appoint.

Le rafraîchisseur ou climatiseur mobile sans évacuation

Rafraichisseur d'air

Le rafraîchisseur n’est pas un climatiseur à proprement parler car il n’utilise pas de liquide frigorifique pour refroidir l’air. Il est donc moins polluant car ces fluides relâchent des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, contribuant ainsi au réchauffement de la planète.

Le principe est simple et passe par l’utilisation de la chaleur latente. Un souffle d’air traverse une membrane humide et provoque ainsi une sensation de fraîcheur. Cette solution économique convient pour des besoins en climatisation assez faible car ses performances n’atteignent jamais celles des vrais climatiseurs.  

Les différents critères à prendre en compte lors du choix de son climatiseur

Ça y est, vous vous êtes enfin décidé entre un climatiseur monobloc, split ou un rafraîchisseur. Il ne vous reste plus qu’à dégotter la perle rare ! Pour cela, il convient de prendre en compte un certain nombre de critères.

La puissance frigorifique

Premier point d’importance, la puissance frigorifique (calculée en Watts ou en BTU) détermine la capacité de refroidissement d’un climatiseur. Mais pas la peine de sauter d’entrée sur l’appareil le plus puissant (accessoirement aussi le plus cher !). Avant toute chose, il faut commencer par évaluer vos besoins.

Pour ce faire, calculez d’abord la surface intérieure à refroidir. À partir de là, il existe différentes manières de connaître la puissance adaptée. La plus simple consiste à se baser sur une puissance nécessaire de 45 W par mètre cube. Si la pièce à refroidir mesure 30 m² pour 2,5 m de plafond, il vous faudra faire le calcul suivant : 30 x 2,5 x 45. Il vous faudra ainsi 3375 W de puissance au minimum.

Bien choisir sa puissance frigorifique

Choisir un climatiseur sous-dimensionné ou, à l'inverse, trop puissant, risque de générer une surconsommation d’électricité. Il faut donc choisir intelligemment la bonne puissance frigorifique.

La puissance électrique

Distincte de la puissance frigorifique, la puissance électrique désigne le niveau de consommation électrique. Mais ce dernier dépend surtout du coefficient de performance de l’appareil. Ainsi, selon le modèle de climatiseur et pour une même puissance frigorifique, vous trouverez des appareils de classe énergétique très variable. Les meilleurs porteront la mention A+++ quand les plus énergivores sont notés D.  

La consommation énergétique

Directement liée à la puissance frigorifique et électrique, la consommation énergétique varie considérablement d’un modèle à un autre. Sachez d’abord que l’utilisation d’un climatiseur n’est pas sans conséquence sur votre facture énergétique. On considère ainsi qu’une climatisation provoque une augmentation du prix à payer de 15% pour moins de 4 heures d’utilisation par jour.

Mais tous les climatiseurs ne se valent pas dans ce domaine. Il faut donc en premier lieu se référer à l’étiquette énergétique de chaque produit. Celle-ci indique, entre autre, la classe énergétique de l’appareil. Un modèle noté A+++ consommera ainsi beaucoup moins d’énergie qu’un autre noté A ou B.

Cette classification repose sur le taux EER (Energy Efficiency Ratio). Celui-ci désigne le rapport entre l’efficacité frigorifique et l’énergie électrique absorbée. Plus ce chiffre est élevé, plus le climatiseur est économe. L’indicateur de performance en mode chauffage (pour les appareils réversibles) est appelé le COP (Coefficient de Performance en mode chaud).

Penser long terme

Si vous comptez utiliser quotidiennement votre climatiseur, mieux vaut investir dans un appareil peu énergivore, certes plus cher, mais plus économique sur le long terme.

La filtration

Si un climatiseur sert principalement à refroidir la température ambiante, il joue également un rôle de filtration de l’air. La plupart des climatiseurs modernes sont ainsi équipés de différents filtres pour assainir l’air dans votre intérieur.

Il existe notamment des filtres à charbon actif qui capturent les mauvaises odeurs ainsi que des filtres électrostatiques qui absorbent bactéries et particules de poussières.

La filtration est un aspect important, notamment si vous ou un membre de votre famille souffrez de difficultés respiratoires et/ou d’allergies. C’est pour cette raison que de nombreux médecins recommandent à leurs patients les plus sensibles d’installer une climatisation dans leur logement. 

Le volume sonore

L’étiquette énergétique des climatiseurs indique également le volume sonore de l’appareil. C’est un autre aspect à ne pas négliger car un climatiseur portable ou fixe trop bruyant placé dans une pièce de vie peut vite se révéler insupportable au quotidien.

Malheureusement il n’existe pas, à l’heure actuelle, de climatiseur mobile réellement silencieux. Les fabricants se content donc de maintenir le débit sonore en-dessous de niveaux jugés excessifs. Les plus mauvais en la matière dépassent la barre des 70 dB quand les climatiseurs mobiles dits « silencieux » se rapprochent des 50 dB. Mais la majorité des appareils affichent un niveau sonore d’environ 65 dB en puissance maximale.

Le climatiseur split, le plus discret

Pour réduire le bruit de votre climatisation, optez donc de préférence pour une climatisation split. L’unité bruyante étant placée à l’extérieur de votre habitat, le bruit est considérablement réduit (jusqu'à seulement 30 dB !).

D’autre part, les modèles labellisés Euroventou proposent des options silencieuses comme le mode Sleep ou la fonction Nuit. Ces programmes modulent le niveau d’aspiration de nuit pour faire le moins de bruit possible tout en garantissant un véritable confort thermique.

Les fonctionnalités

Pour se distinguer les uns des autres, les climatiseurs proposent parfois des fonctionnalités inédites pour renforcer le confort thermique ou rendre l’utilisation de l’appareil plus pratique.

Vous apprécierez ainsi la présence d’un programmateur pour déterminer à l’avance les heures de fonctionnement de votre appareil. Cela réduira également votre facture électrique et vous permettra de bénéficier d’un air frais dès que vous êtes chez vous.

Autre option utile : la fonction ventilation simple. Equipant certains climatiseurs, elle se révèle une alternative efficace et économique lorsque les températures ne sont pas trop élevées. L’air n’est pas refroidi mais simplement ventilé.

Enfin, pour effectuer des réglages en toute simplicité, la présence d’une télécommande est souvent nécessaire, notamment pour les appareils placés en hauteur. Par ailleurs, certains climatiseurs disposent d’un écran digital permettant une navigation simple et intuitive.

Quel budget pour un climatiseur ?

Le budget à prévoir pour l’acquisition d’un système de climatisation est extrêmement variable. En cause, les frais d’installation qui diffèrent grandement d’un modèle à un autre.

Ainsi, les petits budgets apprécieront les modèles de climatiseurs mobiles portables qui ne nécessitent aucun travaux d’installation. À l’inverse, une climatisation fixe demande bien souvent de faire appel à un professionnel, ce qui vous coûtera entre 80 et 400€ pour une intervention de plusieurs heures.  

Hormis les frais d’installation, l’appareil lui-même vous coûtera de 200€ à 500€ pour un de l’entrée de gamme. Au même niveau qualitatif, la facture s’élèvera entre 500€ et 900€ pour une version fixe. Dans les deux cas, ce sont des modèles relativement basiques et bruyants mais capables de bonnes performances.

Climatiseurs fixes, la facture grimpe

Si vous penchez plutôt du côté des climatiseurs fixes, il vous faudra mettre plus de 1000€ pour un modèle peu énergivore, puissant et fonctionnel. Et le si design compte dans votre choix, la facture montera encore plus haut.

Côté climatisation mobile, vous devrez dépenser plus de 500€ pour obtenir une puissance digne de ce nom (pour des surfaces de plus de 30 m²) et un système réversible. Et au-delà de 1000€ pour des modèles silencieux ou des climatiseurs split mobiles.

Quelques conseils d’utilisation de votre climatisation

Une fois votre climatiseur installé, l’utilisation est plutôt simple et intuitive. La présence d’une télécommande à distance facilite souvent la tâche. Toutefois, il est nécessaire de régulièrement entretenir votre appareil pour allonger sa durée de vie et garantir son bon fonctionnement. De même, quelques gestes simples sont à mettre en œuvre pour favoriser un bon usage :

  • Si vous possédez un climatiseur mobile, nettoyez régulièrement les différents filtres pour éviter leur congestion. Videz également le bac de récupération de l’eau de temps en temps.
  • Pensez à détartrer une fois par an votre climatiseur afin d’éviter qu’il ne s’obstrue à cause du calcaire.
  • Installez votre climatisation mobile à proximité d’une fenêtre, cela afin de raccourcir au maximum la longueur de la gaine pour un fonctionnement optimal. Un tuyau trop long a en effet tendance à engendrer de la condensation et peut générer des moisissures.
  • arrow-right
    Afin d’éviter un choc thermique, assurez un écart de température de maximum 8°C entre la température intérieure et la température extérieure. En règle général, un écart de 3 à 5°C est préconisé.
  • arrow-right
    En début et en fin de saison (au printemps et à l’automne), faites fonctionner l’appareil en mode ventilation, s’il en est doté, pour assécher les tuyaux et permettre une bonne conservation des composants.
  • arrow-right
    Vérifiez l’isolation de vos pièces pour ne pas consommer trop d’énergie. Pour optimiser vos frais de fonctionnement, faites appel à un professionnel pour réaliser un bilan énergétique de votre logement.
  • arrow-right
    N’orientez pas le flux d’air directement sur vous, cela peut causer des maux de gorge.

La meilleure marque de climatiseur

Il n’existe pas une marque meilleure que les autres mais plutôt quelques fabricants qui se démarquent par leur expérience dans le domaine de la climatisation et leur sens de l’innovation.

En la matière, les marques asiatiques sont bien servies avec Toshiba, Mitsubishi, LG ou Daikin. LG s’est récemment invité sur le marché des climatiseurs mais brille déjà par l’esthétique atypique de ses appareils.

On peut également citer d’autres marques spécialisées comme Klartsein (Allemagne), Joal, Whirlpool et Carrier (Etats-Unis) ou Alpatec (Espagne) dont la réputation est international